Blog Mestre

Le Blog d'un tonton flingueur du net

Comment rendre ses réseaux de liens furtifs

Les techniques utilisées pour le référencement d’un site web ont fortement évolués ces dernières années, mais toutes restent basées sur la création de liens en plus ou moins grande quantité. Du simple échange de lien à l’origine, les webmestres construisent aujourd’hui de véritables réseaux de liens pouvant mettre en œuvre des centaines de site. Mais pour que la technique soit efficace, il faut que ces liens semblent naturels aux yeux des moteurs de recherche sous peine d’être pénalisés. Mais l’idéal est de faire en sorte que les moteurs de recherche ne puissent pas remonter l’ensemble du réseau depuis le site cible pour le faire tomber comme un château de cartes. Cet article vous propose une méthode pour rendre vos réseaux de liens plus discrets.

Introduire un chaos apparent dans sa linkweel

Dans son article “Comment construire une linkwheel parfaite“, Renardudezert introduit la notion d’heuristique pour construire des réseaux de liens que l’on pourrait qualifier de furtif. Il met en avant deux arguments pour qualifier son approche :

  • l’apparence naturelle du réseau de lien
  • la complexité des techniques à mettre en œuvre pour identifier l’ensemble du réseau à partir de la cible.

Mais cette technique, par ailleurs complexe à mettre en place et nécessitant de solides compétences en programmation bas niveau (en C par exemple), n’est vraiment intéressante que pour de gros réseaux faisant appels à de très nombreux sites.

On pourrait également imaginer un “tirage aléatoire” pour définir le chemin parcouru par nos liens vers le site cible en introduisant une sorte de chaos, mais là encore, il sera toujours possible de remonter le réseau depuis le site cible.

Introduire une diode dans un réseau de liens

En fait, ce que nous cherchons à faire, c’est de mettre en place un système qui laisserait passer le jus des liens vers l’aval tout en interdisant à un regard extérieur (moteur de recherche ou concurrent) de savoir d’où vient le jus. En gros, nous cherchons à ré-inventer le “clapet anti-retour” ou la diode selon que l’on soit hydraulicien ou électronicien. :)

Imaginons la page B sur un des sites de notre réseau, le site 1; cette page doit transmettre le jus sur un mot clé donné à une ou plusieurs autres pages sur d’autres sites du réseaux ou directement sur notre site cible. Maintenant, nous n’allons pas lier la page B directement avec les site en amont de notre réseau mais indirectement : les liens amont de notre réseau aboutirons sur une autre page du site 1, la page A et cette page sera liée le plus naturellement possible à la page B en interne.

Schéma de principe

Mais pour lier les deux pages, nous n’allons pas poser un lien direct sur la page A vers la page B mais utiliser un menu présent sur de nombreuse pages du site 1 (dans le cas d’un blog, on peut imaginer que la page B dispose d’un lien dans le menu du blog, comme la page “A Propos” par exemple, sauf que l’ancre sera bien sur optimisée). Le jus étant alors transmis de la page A vers la Page B par l’intermédiaire du lien présent dans le menu.

Bien entendu, on perd un peu de jus dans l’opération, mais on peu compenser cette perte en multipliant le nombre de pages A sur le site 1. En introduisant plusieurs “clapets anti-retour” dans votre réseau de liens, celui-ci devrait devenir assez furtif pour échapper au fourches caudines de Google ainsi qu’à la curiosité de vos concurrents.

Catégorie : Référencement
Mot-Clé :
  • Yoann a dit :

    L’idée à l’air intéressante. A tester pour voir ci cela fonctionne bien.
    Petite remarque, il manque la photo…

    02/02/2012 à 15:33
  • Soul a dit :

    Sympa comme article mais bon si quelqu’un tente de remonter ton réseau de liens, il y arriveras donc je suis pas sur que ça soit la meilleure façon de faire ;)

    02/02/2012 à 16:00
  • BlogMestre a dit :

    @Soul : lorsque que tu remontes un réseau de liens, tu regardes les liens entrant de la page du réseau, ou bien tous les liens entrant du site où est la page ? Parce que là, il y a non seulement du boulot mais aussi aucune garantie que les liens trouvés fassent partie d’un réseau.

    02/02/2012 à 16:08
  • LuniCréa a dit :

    Bonsoir le Maitre du Blog ! ;-)

    Très intéressant comme stratégie de linkwheel ! Je vais potasser cela plus profondément à tête reposé demain.

    Sinon, déjà dit mais site bookmarqué !

    04/02/2012 à 21:15
  • BlogMestre a dit :

    @Yoan: pour l’image, j’ai corrigé le problème, merci :)

    @LuniCréa: Ne t’attends pas à 10 articles par jour quand même, c’est un gros boulot de pondre un papier intéressant :) Mais pour les articles très techniques (genre sysadmin, code source et scripts) j’en ai quelque uns en réserve

    04/02/2012 à 21:52
  • Samuel a dit :

    Excellente technique, je suis en train de tester cette technique justement, le schemas et tres explicite !!

    Merci pour le partage :)

    21/07/2012 à 21:33
  • Shelko a dit :

    Merci pour ton super article.
    J’étais justement en train de chercher une solution viable pour cacher aux yeux de tous les réseaux que je suis en train de monter pour mes clients.
    Vraiment sympa ce système.

    23/07/2012 à 11:39
  • Philip a dit :

    Reste à savoir si ça vaut le cout financièrement, un réseau construit selon le schema proposé. Ca fait quand même beaucoup de boulot pour au final générer un lien vers la cible, non ?

    28/10/2012 à 22:41
  • Marian a dit :

    Très bonne idée, maintenant reste à voir l’impact de tout cela et comme l’a dit soul on peut toujours remonter le réseau. J’attendrai de voir des essais ou retours d’autres personnes pour voir la qualité de cette technique.

    05/12/2012 à 10:01
  • Julien a dit :

    C’est une très bonne idée, que j’ai déjà utilisé et je confirme qu’il y a perte de jus. Pour limiter mais etre moins furtif envoyer le jus directement sur la home page du site qui lui transmet vers l’interne.
    Pour mettre ce type de réseau en place il faut aussi avoir les reins solides.

    05/12/2012 à 10:18
  • BlogMestre a dit :

    @Marian : Comme je l’ai précisé, plus le site servant de fusible compte de Back Links, plus la remonté du réseau est difficile; Elle n’est pas nulle certes, mais largement improbable.

    @Julien : La perte de jus peut se compenser par un plus grand nombre de liens, ce qui représente bien sur plus de boulot mais c’est le prix à payer pour (essayer) de pérenniser son(ses) réseau(x) de liens.

    @Philip : Un bon lien (bonne ancre et bon jus) qui perdure dans le temps ça n’a pas de prix :) . QUand au travail que cela demande, il est bien moins important que celui necessaire pour repartir à zéro lorsque le réseau est tombé.

    05/12/2012 à 10:45
  • loran a dit :

    hello

    C’est une excellente idée mais ce que je trouve, c’est que pour construire ces liens “clapet anti-retour”, cela demande un bon netlinking pour la page A (linkwheel ou autre).

    Ce qui veut dire de l’énergie dépensée pour soutenir la page A, sachant qu’une bonne partie du jus ne sera pas transmise à la B SAUF si le site en entier est valorisé par du netlinking.
    C’est à dire qu’on a un pool de pages qui sont netlinkées et un autre pool de pages qui sont utilisées pour lier le money site.

    Oui, ça peut être intéressant car au final c’est le domaine en entier qui se valorise plus naturellement qu’un netlinking en cascade.

    05/12/2012 à 11:00
  • Olivier Tassel a dit :

    Ta réflexion est intéressante dans le sens ou tu t’appuies sur la force du maillage interne, ce qui est généralement sous exploité (ou du moins, qui ne fait pas l’objet d’une réflexion spécifique).
    Cependant avec cette stratégie, tu ne peux empêcher une analyse globale de tes sources de backlinks au niveau du nom de domaine par des outils comme Ahrefs ou MajesticSEO par exemple (sauf grâce à quelques techniques…). Donc tes efforts sont vains pour tenter de masquer ton approche.
    Par ailleurs, je déconseille le maillage des sites de “bas niveaux” entre eux : tu exposes ton réseau à un risque de tracing assez facile à mettre en place.

    Appliques-tu cette stratégie manuellement ou as-tu mis en place des outils ?

    05/12/2012 à 11:17
  • BlogMestre a dit :

    #Loran dit : “C’est à dire qu’on a un pool de pages qui sont netlinkées et un autre pool de pages qui sont utilisées pour lier le money site.”

    Tout a fait :wink: mais je répète que cette stratégie n’a d’intérêt que si le site fusible est déjà généreusement linké.

    #Olivier : Je ne parle pas de linking horizontal, mais vertical, et pour ce qui est de la détection, j’essaye juste de voler en rase motte pour passer sous la détection des radars ce qui ne garanti pas bien sur de ne pas être détecté mais augmente considérablement les chances de passer inaperçu. Sinon j’ai quelques outils automatiques pour gérer mes sites satellites niveau 1 et 2, pour le reste, je fais “à la mano”. Pour ce qui est des sites fusibles, ils sont choisis intelligemment et placés à des endroits stratégiques du réseau.

    Pour essayer de préserver le “chaos apparent” (voir l’article de renardudezert que je cite en référence) je travaille graphiquement n’ayant pas le savoir mathématique nécessaire pour mettre tout cela en équation :) Je me suis fait un petit outils qui représente le réseau de liens sous forme de graphe avec possibilité de visualiser le réseau par url, par domaine, par ip et même par Whois :wink:

    05/12/2012 à 12:16
  • Fred a dit :

    Heu si ton réseau ne tombe pas à la première update de GG je te dis bravo.

    Et franchement les LW avec de bons outils tu les remontes toutes.

    05/12/2012 à 18:39
  • François Deléglise a dit :

    Je trouve très intéressant cette façon de camoufler (au moins des premiers curieux) les réseaux de liens, qui sont souvent en rouges clignotant quand on se balade sur certaines fermes.

    Je trouve qu’il est cependant difficile de mettre en place une aussi propre structure dans de vrais cas concrets. Les exigences de partenaires où bien les évolutions de website viennent souvent pimenter la situation. Mais je suis d’accord, l’objectif idéal est parfaitement schématisé.

    Je tenterai un essai avec votre proposition qui me séduit !

    Merci, à bientôt !
    F.

    15/11/2013 à 15:33

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*